Canal Dandylan

23 octobre 2017

Pour le plaisir des yeux

Le musée Jacquemart-André nous a encore dégoté une superbe collection d'impressionnistes. La collection Ordrupgaard vaut le déplacement : Degas, Cézanne, Monet, Renoir, Gauguin, Matisse... C'est oublié Corot, Redon ou Berthe Morisot... Merci aux Hansen ! Que dire ? Rien. Juste regarder.
Et citer le tweet de A.B Fonsmark, conservatrice du Musée Ordrupgaard  : "La collection des Hansen raconte toute l'histoire de l'art français".

Ma toile préférée du jour, la Nature morte de Redon aux sujets pourtant triviaux ! Mais il y avait aussi un très beau Matisse, Fleurs et fruits, seul tableau interdit de photographie  !?

Retenu dans la petite salle du fond avec les Courbet, la belle toile du sous-bois de Dupré :

Et pour finir, une très belle série de Gauguin salle 8 décidément à l'honneur en ce moment !

Entrée 13€50. Jusqu'au 22 Janvier 2018.

Posté par dandylan à 18:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,


21 octobre 2017

Ça plane pour moi (à l'abbaye de Maubuisson)

Il y a une série d'artistes qui me feraient courir aux quatre coins de l'Hexagone. Charles Sandison ou Claude Lévêque par exemple. Hicham Berrada en fait partie. Rappelez-vous, j'avais été jusqu'à Tourcoing en avril dernier. Là, c'était un peu moins loin à Saint-Ouen L'Aumône dans l'abbaye de Maubuisson reconvertie en centre d'art contemporain.

Je ne sais plus trop où j'ai découvert l'artiste d'origine marocaine. Me souviens des installations à la Fondation EDF, au MacVal, au 104 etc... Qu'a-t-il de si attirant ? Son coté mi-scientifique mi-artistique (le site de Cergyrama parle d'"artiste laborantin" !), une alchimie contemplative créant des petits mondes chimiques et poétiques.
En arrivant à l'abbaye, j'avais un peu peur que ce soit des oeuvres déjà présentées mais non, il y avait trois créations !
Difficile de rendre en photo une vision des installations d'Hicham Berrida. Dans la vidéo du making off, l'artiste dit que le visiteur doit être comme un "planeur" (sic) et que ses oeuvres sont des invitations à la méditation. Il y est question du Temps et en contemplant les installations, on ressent les infimes variations du temps qui passe.
Première installation assez space, Le Jardin Inaltérable où il faut entrer en charlotte, lunettes, masque et protège-pieds (rires). On est censé entrer dans un paradis aseptisé. Manque quand même les anges et les houris. Surprenant !

La seconde est plus classique d'Hicham Berrida : un grand aquarium Masse et martyr (sic) où des sculptures en bronze vont s'éroder plus vite que dans les 74 803 jours qu'il faudrait en vrai. Elles vont se dégrader le temps de l'expo (six mois) au lieu de 205 ans ! D'où le titre énigmatique de l'exposition.

Moins convaincu par Méditation x 240. L'idée était pourtant très bonne avec ses 7 écrans diffusant un timelapse de la grande salle de l'abbaye. Peut-être n'ai-je pas pris le temps de saisir le temps de les regarder !

Dans l'anti-chambre, la vidéo du making-off. On sent bien que Berrada est habité par son oeuvre !

Enfin dans la salle des latrines (eh oui !), un Présage habituel de 12 mn. Toujours aussi magique. Je regrette à chaque fois que ce ne soit pas une installation en direct avec le dispositif présent comme au MacVal. La doc parle de "théâtre chimique", j'aime bien l'expression !

Entrée libre. Jusqu'au 22 Avril 2018.

Posté par dandylan à 07:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 octobre 2017

Quand l'interdit devient autorisé

Autre exemple de plaisir extra-artistique, cette fois au Musée Marmottan. Je venais vois la sympathique expo Monet collectionneur. Beaucoup de toiles connues du musée mais aussi quelques tableaux sublimes comme la Jeune fille au bain de Renoir du MET de New York. J'avais commencé à prendre quelques notes sur mon carnet quand j'ai découvert cette chose effarante à mes yeux : un type cliquait sans vergogne avec son smartphone... Depuis plus de vingt ans que je viens ici, il a toujours été interdit de photographier les lieux. Stupéfaction ! Le gardien m'a confirmé que depuis peu, il était autorisé de cliquer dans le musée !? "Sans flash" évidemment.
Ben, je me suis pas gêné.. J'AI TOUT CLIQUÉ. En zyeutant de temps à autre les gardiens pour voir s'ils ne se ravisaient pas... Sait-on jamais, l'autorisation pouvait peut-être prendre fin à tous moments.

Noté que certaines estampes de Giverny avaient atterrri ici. Mais là, elles étaient bien mieux mises en valeur qu'au Jardin de Claude Monet où elles sont posées aux murs un peu n'importe comment.

A noter que le plaisir des organisateurs de l'expo avait dû être très fort en recherchant les tableaux que Monet collectionnait. Une passionnante recherche comme je les aime.

Et donc, je suis parti cliquer la magnifique salle des Morisot en toute impunité. J'avais quand même encore une légère appréhension. Il est difficile d'expliquer pourquoi cliquer ses propres photos est plus valorisant que de voir les photos d'un photographe professionnel. J'y vois pour ma part, un coté "homme augmenté" où mon APN est un prolongement de mes yeux. Il y a plein de choses que je découvre ensuite sur mes images. J'apprends beaucoup plus de choses en relisant les cartels. C'est mon propre regard même si la photo est ratée. Ma mémoire via les photos se souvient mieux des salles etc.

J'ai pu immortaliser l'Impression, soleil levant pourtant mille fois vu.

Et must du must, faire un panneau (enfin !!) de la rotonde aux Monet !!

Entrée 11€. Jusqu'au 14 Janvier 2018.

Posté par dandylan à 09:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

19 octobre 2017

En tête à tête avec Rubens

Il y a des raisons totalement extra-artistiques qui fait que vous aimez une exposition. Celle de Rubens au Musée du Luxembourg ne m'intéressait qu'à moitié car je n'aime pas trop les portraits en général et justement, elle était consacrée aux portraits princiers du peintre. Je préfère nettement ses gras nus voluptueux sans sexe et le doux visage d'Hélène Fourment.
Sauf que là, je suis arrivé à l'ouverture pour 10h30 et le temps que les rombières du coin aillent déposer leurs affaires au vestiaire, je me suis retrouvé seul cinq minutes dans les salles !!! Et seul avec Rubens, ça le fait surtout au Musée du Luxembourg généralement bondé ! J'étais dans la peau du journaliste qui a ses entrées hors public et qui vous refile des photos sans foule pour vous faire bisquer.

Bon, il y avait quand même des toiles magnifiques !

Et puis les visiteurs sont arrivés...

...et ce n'était déjà plus pareil ! (sourire)

Entrée 12€. Jusqu'au 14 Janvier 2017.

Posté par dandylan à 09:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

18 octobre 2017

Deux vantures


Boulevard Hausmann


Enghien-les-Bains

Posté par dandylan à 19:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


Les trésors de la rue de Seine

J'avais repéré une bonne expo de Marfaing, l'ombre de Soulages à la Galerie Berthet-Aittouarès (deux lieux aux 14 et 29 rue de Seine à Paris). Oups ! On comprend que Soulages prenait ombrage de Marfaing. Moi, j'aime beaucoup aussi. Et quelques toiles étaient sublimes.
Entrée libre. Jusqu'au 28 Octobre 2017. A voir si vous aimez ce genre de peinture. J'avais un collègue qui en achetait et effectivement, il y a des tableaux abordables (entre 29 000 et 150 000€)... Enfin, pas trop pour moi !

Qui plus est dans cette rue fameuse, découvert une fin d'expo à la Galerie Georges-Philippe & Nathalie Vallois  (33 et 36 rue de Seine) sur Niki de Saint-Phalle. Là aussi, oups ! des sculptures qui valaient le déplacement. Belles, belles, belles...
Entrée libre. Dépêchez-vous, c'est juqu'au 22 Octobre 2017.

Posté par dandylan à 08:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

17 octobre 2017

Si tu ne peux pas aller au MoMA, le MoMA viendra à toi

J'ai une amie qui est partie visiter New York sauf que le MoMA est en travaux (sourire ironique) et fait voyager ses collections (il y a beaucoup de Derain du MoMA à Beaubourg pour l'expo du peintre) mais il y a aussi l'expo de la Fondation Vuitton. Une petite merveille du moins pour l'art moderne ! J'ai moins apprécié les artistes américains et la partie numérique. Une salle est consacrée aux photos de Cindy Sherman que je n'apprécie que modérément aussi. Sinon le pied ! Un choix raisonné (avec des zaps impardonnables de ma part comme le Rothko notamment, Matisse, le mur de Lewitt etc.).
Allez commençons par Hopper et sa Maison près de la voie ferrée hitchcockienne et mythique.
La folie des smartphones dans les musée (bon, je sais, je ne vaux pas mieux avec mon APN...)

Un très beau Picasso, Le meneur de cheval (quel titre à la con !).

Un Signac très original intitulé en toute sobriété : Opus 217. Sur l'émail d'un fond mythique de mesures et d'angles, de tons et de teintes, portrait de M. Félix Fénéon (sic).

Et surtout LE Klimt dit L'Espoir II, ma toile préférée du jour (mais pas l'oeuvre !...)

Un subtil Touches de pinceau coupées en quarante-neuf carrés disposés au hasard d'Ellsworth Kelly.

Et une Map tout aussi colorée de Jasper Johns.

L'inévitable Lichstenstein avec sa Fille qui se noie assez tragique.

Ou le lumineux (et clignotant) Bruce Nauman Humain/Besoin/Désir.

Pas trop convaincu pour une fois par ma Yayoi préférée et son Accumulation n°1 de bites.

Beaucoup aimé la photo de Jeff Wall : After "Invisible Man" by Ralph Ellison, The Prologue.

Une distribution de bonbons (véridique) de Felix Gonzales-Torresz. Untitled (USA Today).

Un mur d'Emoji (détail) de Shigetaka Kurita et NTT Docomo Inc.

Mais l'oeuvre la plus extraordinaire située galerie 10 en fin de parcours était une oeuvre sonore impossible à photographier (même filmée, ça ne pouvait rendre).  The Forty-Part Motet de Janet Cardiff était composé de 40 HP pour chacune des 40 voix d'une composition de Thomas Tallis. Une invitation à écouter chacun des choristes au fil de la déambulation ! Magique et envoutant ! J'ai adoré.

Entrée 16€. Jusqu'au 5 Mars 2018.
On regrettera qu'ils aient enlevé les panneaux de Buren.

Posté par dandylan à 19:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Coucou, c'est la FIAC !


Tuileries. 16/10/2017.

Posté par dandylan à 08:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

15 octobre 2017

Le paradis selon Gauguin

Une bien belle expo Gauguin au Grand Palais. J'avais un peu peur qu'elle ne palisse après la salle magique de la collection Chtchoukine à la Fondation Vuitton mais elle avait d'autres atouts. Le fil conducteur étant l'instinct créateur du peintre qui était aussi sculpteur ou décorateur, l'alchimiste tel est le titre.

Mais bon, je venais surtout pour les toiles paradisiaques. On retrouvait La corbeille de fruits mais il y avait plein d'autres tableaux tout aussi magnifiques !


Entrée 14€. Jusqu'au 22 Janvier 2018.

Posté par dandylan à 19:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

09 octobre 2017

Jamais deux 104 !

Une petite expo, cela faisait longtemps ! Celle du 104 vaut ce qu'elle vaut mais il y a des choses très intéressantes. Habituée du lieu, la Galleria Continua présente une nouvelle partie de sa collection ainsi que des oeuvres d'autres partenaires et l'exposition s'intitule Continua Sphères ENSEMBLE.
A l'entrée, coté rue d'Aubervilliers, une oeuvre du protégé de la galerie, Pascale Martine Tayou nommé L'Arbre de Vie.

Dans le hall, un parterre de verres brisés où viennent se refléter le toit et les lumières, que Kader Attia a baptisé Le Grand Miroir du Monde. Impressionnant !

Sinon retrouvé un miroir d'Anish Kapoor (vu à l'expo Dynamo du Grand Palais). Untitled celui-là. Accompagné de rayures vertes de Buren (dont on a malheureusement enlevé les oculus).

Bien aimé les petits bonhommes Sisi la famille signés Aurélie Ferruel et Florentine Guéon.

Et le Transfert de Jems Koko Bi qui n'aurait pas dépareillé au Musée du Quai Branly.

Au dessus du grand miroir de Pistoletto que je n'ai pas réussi à photographier correctement, une installation lumineuse Deep Below de Shilpa Gupta.

Adoré pour finir la profondeur infinie du cube Reality Check de Brigitte Kowanz.

Plein d'autres choses à voir. Entrée 9€. Jusqu'au 19 Novembre 2017.

Posté par dandylan à 11:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,