Canal Dandylan

06 décembre 2016

Galerie Lelong des golfes clairs

C'est MF via FB qui m'avait appris la nouvelle exposition d'Ernest Pignon-Ernest à la Galerie Lelong où j'étais déjà venu il y a deux ou trois ans, avenue de Téhéran. Couru voir ça dès que j'ai pu. Un peu déçu non pas par la qualité mais par la quantité, l'expo se déroulait seulement à la librairie. Des estampes récentes avec des images anciennes. Bon, c'était pas l'extase comme je l'avais ressentie au Palais des Beaux-Arts de Lille mais quand même !

Mais alors qu'y avait-il à l'étage ? Une seconde expo, d'un dénommé Marc Desgrandchamps que j'avais déjà dû voir au MAM, je crois et dont j'aime bien les tableaux entre quotidien et fantastique. Bien aimé.

Sur le présentoir, il y avait un troisième carton d'exposition, des petits bronzes de Miro, s'il vous plait. Mais où étaient-ils ? J'ai eu beau regarder autour de moi, je ne suis pas miraud mais je ne voyais pas les Miro en question. Demandé aux personnes derrière leurs ordis. Ah ! Un monsieur m'a dit qu'ils étaient dans le bureau. Excusez-moi, a-t-il fait et il m'a ouvert. Ah ! Ben, oui...
 

Des choses fabuleuses comme ce Pélerin qui faisait l'affiche.

Et d'autres plus mirobolesques.

Entrée libre. Jusqu'au 21 Janvier 2017.

 

Posté par dandylan à 07:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


05 décembre 2016

Rembrandt, un des plus grands peintres de tous les temps

J'avoue avoir un peu trainé des pieds pour aller une nouvelle fois au Musée Jacquemart-André payer 13€50 juste pour l'expo alors que j'ai déjà vu dix fois le magnifique musée même pour voir le maître Rembrandt...
Comme je passais rue de Téhéran pour l'expo Ernest Pignon Ernest à la librairie de la galerie Lelong toute proche, je suis allé voir s'il y avait la queue ou pas au Musée Jacquemart-André. Pas foule. Bon ben, allons-y. Mais comme prévu, malgré l'affluence raisonnable, les petites salles étaient vite bondées. Et voir des toiles du Louvre et du Petit Palais...
Pourtant j'ai vite reconnu (et c'est heureux) que les tableaux exposés étaient extraordinaires. Ben oui, Rembrandt, quand même, c'est sûrement un des plus grand peintres du monde.
Donc reprenons, première salle, j'ai zappé. Louvre, Petit Palais, Fondation Custodia.
Par contre deuxième salle, des choses conséquentes comme ce Saint-Paul assis à son travail (Nuremberg).

Ou cette magnifique Parabole du riche (Berlin). La différence entre le peintre et le photographe, c'est qu'une photo est une image figée pour l'éternité alors qu'un Rembrandt, c'est une personne vivante éternellement.


Salle 3 : des dessins préparatoires comme cette Adoration d'un des trois mages (Amsterdam) :

Salle 4, le petit couloir. Adoré ce goguenard Soldat riant au gorgerin ( (La Haye) :

Rien retenu des portraits pourtant connus de la salle 5 comme Saskia en Flora (l'affiche). Passant ensuite à la salle 7 fabuleuse. Comment ne pas citer Le repas des pélerins du Louvre !!!!!!!!!

Ou le Ecce Homo (National Gallery de Londres) :

Ou Le Christ en croix dit aussi Les 3 croix de la BNF :

Et puis, salle 8, j'ai eu le choc stendhalien de la journée. Ce Portrait d'Henrickje Stoffels (National Gallery de Londres), je le connaissais très bien pour l'avoir vu en reproduction dans un livre sur Rembrandt acheté, il y très longtemps (en 1985/86, je crois au temps où je n'avais pas les moyens d'acheter des livres et où je ne savais même pas que l'on pouvait aller dans un musée). J'avais eu le béguin pour la dernière compagne du peintre. Et la voir là, en vrai, m'a rempli d'émotion.

Dans la salle, on trouvait aussi Titus lisant (Vienne), un portrait du fils de Rembrandt. Superbe !

Et l'adorable et boudeuse Jeune fille à sa fenêtre (Stockholm).

Bon, autant dire que ça valait vraiment les 13€50... A voir absolument.
Jusqu'au 23 Janvier 2017.

Posté par dandylan à 07:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

04 décembre 2016

Monsieur Chat épate la galerie

La petite revue bimestrielle Expo in the City est une mine de bons plans ! C'est là que j'ai noté l'expo de M. Chat à la Galerie Brugier Rigail, rue Volta derrière les Arts et Métiers. Entrée libre, photos autorisées, que demande le peuple de la rue !
L'expo s'intitule Thoma Vuille Aka M.Chat, Chat s'en va... chat revient. (sourire)
Les prix avoisinent les 5000 € (j'ai vu deux personnes partir avec un tableau !).

Des choses assez classiques que l'on trouve aussi dans la rue. Et surtout récentes (2016).

Mais j'ai bien aimé les hommages à Keith Haring, à Picasso et ce "La justice et la vengeance divine poursuivant M. Chat, d'après P.P. Prud'hon" !


Hommage à Picasso.

Petit clin d'oeil espiègle aux autorités qui l'ont embarqué pour avoir graphé dans le métro.

Pas loin à l'entrée du Café de la gare, un M.Chat en liberté !

Entrée libre. Jusqu'au 24 Décembre 2016.

Posté par dandylan à 07:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

03 décembre 2016

Interlude dieppois


Chapelle de Bonsecours


Dieppe. 01/12/2016

 

Posté par dandylan à 07:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

02 décembre 2016

Nemours au Féminin

J'avais récupéré une pub dans ma médiathèque à propos d'une expo à Nemours. Comme j'avais été dans la charmante petite ville de Seine et Marne en début d'année, ça ne m'aurait pas dit d'y retourner tout de suite mais en voyant les tableaux plutôt érotiques de l'exposition et son thème Au féminin, voilà que le vieil obnubilé sexuel que je suis, s'est dit que ça valait peut-être la peine.

Hop ! Un coup de Navigo en GAMA (le nom du RER de la ligne P) et j'étais à Nemours. Zut ! Le musée était exceptionnelllement fermé aujourd'hui pour cause de visite commentée. Ouf ! Ça rouvrait à 16h. Des gens attendaient en vain puis la dame a fini par arriver. 3€ l'entrée, 2 pour les vieux obnubilés sexuels. L'exposition était composée des oeuvres de la collection du château-musée.

Des peintres inconnus plutôt pompiers mais des tableaux plutôt jolis.

Au coin du feu, rêverie. Tony Robert-Fleury.

Oups ! Jolis, jolis et très très euh ! modernes. Une image que l'on aurait pu trouver dans Lui...

Jeune fille couchée sur un lit de bruyères (Emmanuel Benner) - Jeune femme dans un sous-bois (Julius Leblanc Stewart)


Jeune fille couchée sur un lit de bruyères - extrait (Emmanuel Benner)

Des dessins plus raisonnables :

Ernest Marché.

Le tableau très suggestif de l'affiche au titre provocateur :

L'indolente nue. (Albert Alexandre Paul Rouffio)

Une version de la sculpture de la fontaine de Nemours :

La source de Chaintréauville (Justin-Chrysostome Sanson)

D'autres tableaux plus sages mais bien dénudés :

La leçon avant le sabbat (Louis-Maurice Boutet de Monvel)


Tentation (Célestin Nanteuil)

Et le CLOU du spectacle, l'extraordinaire toile d'un dénommé Matignon et intitulée la Morphine.

La Morphine (Albert Matignon)


La Morphine - extrait (Albert Matignon)

Une sculpture bien chaude aussi :
 
Ariane (Jean-René Delorme)

De quoi se rincer l'oeil. Car je ne vous ai présenté qu'un florilège.
Jusqu'au 19 Février.

Posté par dandylan à 10:23 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


30 novembre 2016

Expo d'hyperphotos

Hier, en partant d'Austerlitz pour aller voir mon père, voilà que je tombe sur une hyper expo-photos. Je découvrirai plus tard qu'il s'agissait plutôt d'une expo d"hyperphotos" d'un dénommé Jean-François Rauzier (déjà vu à Lille me semble-t-il). Des paysages fabuleux... mais autant réels qu'imaginaires (complexes, dirait un mathématicien ?). Intitulé Grand voyageur, l'exposition nous fait rêver et voyager de pays en pays.

Une hyperphoto est un concept du photographe Jean-François Rauzier. C'est l'assemblage de milliers de clichés pris au téléobjectif pour former une image géante dont chaque partie, chaque plan, offre une netteté optimale et qui fourmille de détails.
Sensagent.leparisien.fr

Certes, c'est très mal exposé avec les néons blafards qui bouffent les images et le décor délabré d'une gare en travaux. Mais peu importe, comme le dit Rauzier : il ne faut pas voir, il faut regarder.

Entrée libre. A voir absolument. Mon expo coup de coeur du moment.
Jusqu'en Janvier 2017.

Posté par dandylan à 08:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

29 novembre 2016

Rencontre boulevard Saint-Germain

En sortant de la Maison de l'Amérique latine, voilà que j'entraperçois une jolie femme en vitrine alors que nous n'étions nullement à Amsterdam.

Je m'approche. Le prix est sur demande.

Une bien jolie femme, ma foi !

Posté par dandylan à 07:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

28 novembre 2016

Bazille mais pas que

Fidéle à ma carte blanche, je suis allé voir la nouvelle expo Bazille au Musée d'Orsay sans rien en attendre, me rappelant la belle salle qui lui est consacrée au Musée Fabre de Montpellier. Ajouté aux toiles du musée d'Orsay, qu'allait-il en rester ?

Musée Fabre 2013.

Revu avec grand plaisir cette très belle Etude de Nu du peintre montpelliérois.

Jusque là, tout me donnait raison sauf qu'arrivé dans la salle un peu à l'écart, je vois d'insolites Monet venant illustrer le sous-titre de l'expo, La jeunesse de l'impressionnisme. Et provenant d'illustres musées internationaux.

Promenade, route de la ferme Saint-Siméon. Tokyo.


Sainte-Adresse. Washington.

Bazille était en bonne compagnie.

Marine à Sainte-Adresse. Atlanta.

Le portrait du peintre du M'O par Renoir dans la première grande salle, entre autres à coté de La tireuse de cartes de Bazille.

C'est alors que tout s'illumine. On en vient à oublier ce brave Bazille et ses jolis tableaux pour découvrir mille et une toiles inattendues. Enfin, une cinquantaine, faut pas exagérer. Dont ce magnifique Corot :

L'atelier de l'artiste. Corot. Washington.

Ou Bazille et Camille, étude pour le Déjeuner sur l'herbe par Monet de la National Gallery of Washington (un des partenaires de l'exposition)

Rerouvé le Renoir vu à Rouen en début d'année. Et d'autres vus à Caen (comme le Port de Lorient de Berthe Morisot de la National Gallery of Washington aussi).

Lise cousant. Renoir. Dallas.

Il y avait bien sûr les nus masculins de Bazille mais ils faisaient pâle figure face à ce monumental Baigneur au Rocher de Cézanne (Norfolk).

Donc plein plein de choses bien. Je finirai quand même par Bazille. Adoré cette Jeune femme aux pivoines (Washington), ma toile préférée du jour.

Entrée : 12€. Jusqu'au 5 Mars 2017. Une expo à voir absolument !
Photos autorisées (sauf certaines toiles)

 

Posté par dandylan à 20:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

21 novembre 2016

Images grenobloises


Grenoble. 19/11/2016.

Posté par dandylan à 10:50 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

20 novembre 2016

Kandinski ou le roi de l'abstraction

Pas pu résister, il m' fallu aller voir l'expo Kandinski - Les années parisiennes au Musée de Grenoble. Il y a des artistes qui me pousseraient au bout du monde. Certes, plus de la moitié des tableaux provenaient du Centre Pompidou (sourire) qui fête ses 40 ans en délocalisant ses collections mais c'était l'occasion de les voir rassemblés et il y avait quelques toiles sublimes provenant des musées de France et d'ailleurs ! De quoi se régaler les yeux.
Pas de commentaires tellement au XXIème siècle, les oeuvres abstraites de Kandinski semblent évidentes ; il y avait d'ailleurs pas mal d'enfants dans les salles, absolument pas décontenancés.
J'ai pratiquement tout photographié ou presque mais comme d'habitude, je ne vous présente que 10 tableaux :


Mouvement I. Galerie Nationale Tretiakov de Moscou.


Brun supplémenté. Musée Boijmans Van Beuningen. Rotterdam.


Composition avec deux points verts. MNAM.


Noeud rouge. Coll. Maeght. Saint-Paul de Vence.


Composition IX. MNAM.


Sans titre. Encre de Chine. MNAM.


Compléxité simple. Musée de Grenoble.


Vers le bleu. Musée d'art moderne de Strasbourg.

Ma toile préférée du jour du Guggenheim :

Actions variées. Guggenheim Museum de New York.


Cercle et carré. MNAM.

A voir abolument si vous passez dans le coin.
Entrée : 8€. Jusqu'au 29 Janvier 2017.
Photos autorisées.

Posté par dandylan à 15:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,