Canal Dandylan

25 avril 2017

Une petite expo qui fait le maximum

Le Musée Rodin présente une confrontation Kiefer-Rodin pour le centenaire du sculpteur. Carte blanche à l'artiste ! Trois salles seulement (+ une oeuvre dans la salle 5 du musée) donc pas aussi grandiose que la BNF et Beaubourg. Malgré cela, l'oeuvre de Kiefer me prend chaque fois aux tripes. Et là, c'est comme un roman de science-fiction où Rodin se réincarnerait dans la peau d'un sculpteur du XXIème siècle.
Une première salle faite de cathédrales et de sculptures à la Kiefer.


Sursum corda.


Auguste Rodin : les cathédrales de France.


Auguste Rodin : les cathédrales de France (détail)

Je ne sais pas trop pourquoi mais j'ai kiffé ce tournesol !

Danaë.

La seconde salle était composée de vitrines avec des livres à la Kiefer remplis de dessins érotiques à la Rodin plus vrais que vrais ! Toujours sur le thème des Cathédrales de France.

Pour finir, le couloir final.

Entrée 10€. Jusqu'au 22 Octobre 2017.

Posté par dandylan à 19:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


24 avril 2017

L'Axe Majeur (Cergy)

J'y étais déjà allé en 2011 mais je n'avais pas vu les illuminations. C'était l'occasion de retourner voir l'Axe Majeur avec l'association de photos.
L'Axe majeur est une œuvre monumentale située à Cergy1, dans le département du Val-d'Oise, en France. L’œuvre s'inscrit dans une boucle de l'Oise, au centre de la ville nouvelle de Cergy-Pontoise. Elle est conçue par le sculpteur Dani Karavan à partir de 1980, ses premiers éléments apparaissant au cours des années 1980. Sa réalisation connaît une longue période de creux jusqu'au milieu des années 2000 où sont réalisées les stations du bord de l'Oise. Inachevé par rapport aux divers plans créés, l'Axe est composé de douze stations sur une longueur de 3,2 kilomètres, incluant une tour penchée, un ensemble de douze colonnes, une passerelle, une île ou encore un rayon laser qui survole le parcours. Il débute dans le quartier auquel il a donné son nom, Axe Majeur - Horloge (anciennement Saint-Christophe) et s'achève à la limite avec Neuville-sur-Oise, après avoir survolé les étangs artificiels de Cergy-Neuville. Symbole de la ville nouvelle, il est également l'une des œuvres importantes de Dani Karavan, qui accompagne sa construction pendant plus de trente ans.
Temps médiocre mais de belles photos quand même !
La fresque (hors Axe) était toujours là coté médiathèque de la gare Saint-Christophe :

La gare en travaux. Le coté très coloré presque exotique du quartier de l'Horloge.

La Place des Colonnes.

 La Tour Belvédère (...) est conçue inclinée de 1,5° en direction de l'Oise, ce qui évoque la tour de Pise, mais elle fait également référence aux observatoires astronomiques ainsi qu'à la colonne Médicis, à Paris3. Elle prend place au milieu de la place Hubert-Renaud, dite place des colonnes (bien que celles des bâtiments soient factices), qui est quasi-intégralement ceinte de bâtiments de style néoclassique conçus par Ricardo Bofill3. C'est l'agence de ce dernier qui signe le permis de construire, la tour étant considérée comme un immeuble, ce qui empêche administrativement Dani Karavan de le signer.

"Les 12" comme disent les jeunes du coin.

La Passerelle.

Et la Pyramide.

Au loin la Défense avec la base de loisirs en premier plan.

De nuit, c'est très zen !


Axe Majeur. Cergy. 22/04/2017

 

Posté par dandylan à 12:50 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

20 avril 2017

En voiture, Arthur !

Une remarquable expo-photo à la Fondation Cartier. J'ai d'abord cru que ce n'était que des photos d'auto en entrant dans la grande salle de droite. On aurait dit un board Pinterest géant et les bagnoles, c'est pas trop mon trip (je préfère les tramways). Mais peu à peu, j'ai réalisé que l'expo, ce n'était pas ça. Dans un nouveau décor au parcours impeccable, le visiteur découvre une série de séries. Chaque grand photographe (et il y a du beau monde) est représenté par un thème bien sûr lié à l'auto mais pas que.
Les photos étant malheureusement interdites, je ne peux vous montrer tout ça et il me parait peu intéressant de montrer une seule photo d'une série même si elle est bien. En tout cas, je vous conseille vivement cette expo. Un peu de son ou de musique et cela aurait été parfait !

Entrée 10€50. Jusqu'au 24 Septembre 2017.

Posté par dandylan à 19:58 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

Paris détails (20/04/2017)

Da la Fondation Cartier au RER Saint-Michel via le Jardin du Luxembourg :

Posté par dandylan à 19:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Giverny au printemps

Ce n'est pas encore le temps des nymphéas mais c'est celui de la glycine et des tulipes !
Version PHOTOS :

Version EFFET PEINTURE (avec le filtre de l'appareil-photo) :


Giverny. 19/04/2017

Posté par dandylan à 09:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


18 avril 2017

Votez Rancillac !

Ce n'est pas parce que je vais au siège du Parti Communiste que je vais voter Mélenchon (sourire). Qu'est-ce qu'il y avait donc à l'Espace Niemeyer de la Place du Colonel Fabien ? Une très belle rétrospective Rancillac organisée par le Musée de la Poste actuellement en travaux et donc délocalisé. Je remercie le visiteur qui m'en avait parlé.
Entrée gratuite de surcroît ! Que demande le peuple français !
Ça se passait sous le fameux Dôme !

Et ça commençait fort par des oeuvres à ne pas mettre sous tous les regards comme "La pornographie censurée par l'érotisme" (sic) (Coll. de l'artiste)

Un espace d'exposition quelque peu désorganisé avec le coté art urbain de la Figuration Narrative.

Mais l'important, c'étaient les oeuvres de l'artiste :

A la mémoire d'Ulrich Meinhof (Coll. de l'artiste)

Des oeuvres souvent fortes et engagées.
Heureusement, il y avait des oeuvres plus heureuses et moins politiques comme la trop belle Diana Ross du MAM.

Bien aimé cet assemblage de faucilles et de marteaux intitulé Le sommier (Coll. de l'artiste).

Ma toile préférée du jour était pourtant la plus horrible avec cette Jeune égorgée qui, tel le Dormeur du Val, semblait faire tranquillement la sieste.


Les vieilles de Grosny - Les Vampires - Les Afghanes + La première merveille du monde

Une belle série de stars :

Duel au soleil - Je me demande qui l'embrasse maintenant - Gilda

Une oeuvre récente de 2013, Le Muézin (Coll. de l'artiste)

Et une installation assez hétéroclite

Je concluerai par un tableau presque sage :

Entrée libre. Jusqu'au 7 Juin 2017.

Posté par dandylan à 19:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

12 avril 2017

Paris (détails)


Paris. 11/04/2017

Posté par dandylan à 07:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

11 avril 2017

10 oeuvres subjectives du Bridgestone Museum of Art

Allez, me revoilà à Paris, ma Carte Blanche en main pour entrer à l'Orangerie et voir une nouvelle expo de collectionneur, la grosse mode du moment mais on ne s'en plaint pas (sauf pour notre porte-monnaie). Celle-ci est japonaise et se décline sur trois générations d'Ishibashi. Après Paris-Roubaix, je fais Tokyo-Paris ! (sourire)
Comme prévu, les photos sont interdites. Zut ! Et les visuels sont rares. J'ai quand même acheté le Beaux-Arts Hors série pour l'histoire du collectionneur japonais. C'est vrai que Chtchoukine, le 21 rue de la Boétie, Alicia Klopowicz, Guillaume (l'Orangerie est un musée de collectionneur, qu'on se le dise), ça fait rêver !
Sauf que voilà, plus tard, je tombe sur le Wikipédia du Bridgestone Museum of Art et là, il y a toutes les repros en HD pour le Project Google Art !! C'est de là que je tire toutes les images libres de droit. (sourire)
Sept salles (sur le plan, il y en a que 6 mais il y a deux salles 3 !?)
On commence par le commencement, l'époque où Ishibisha collectionne le "yôga" (sic), style de peinture nippono-occidentale. Il y avait une belle Nature morte au chat de Fujita mais ce n'était pas le notre. Mis ce joli portrait de Takeji Fujishima (Eventail noir).

Seconde salle (selon ma nomenclature) : deux Renoir. Un très beau pastel intitulé Petite fille.
Surtout Melle Georgette Charpentier, tableau célèbre s'il en est :

Troisième salle, un Boudin du style que j'adore. Scène de plage aux environs de Trouville. Un Sisley intéressant (Saint-Mammès et les coteaux de la Celle, matin fin 1884).

Y avait surtout un Monet qui ce jour-là, s'est pris pour Turner avec ce Crépuscule à Venise !

Un superbe Corot : Jeune femme dans les bois.

Mais j'ai adoré une petite aquarelle de Gustave Moreau dite La Toilette, mon oeuvre préférée du jour.

Cinquième salle, l'art moderne collectionné par le fils. Un beau portrait masculin de Modigliani, un torse de Zadkine, La Bacchanale (décor) de Maurice Denis...

Et cet extraordinaire Picasso, un Saltimbanque aux bras croisés.

Sixième salle,  j'ai pas accroché au Bonnard ou à certains Matisses mais j'ai adoré cette Figure au corselet bleu de Matisse.

Enfin la dernière salle avec l'art abstait collectionné par le petit-fils. Un chouette Hartung et ce sublissime Zao Wou KI (07.06.85) :

Entrée 9€. Jusqu'au 21 Août 2017.

La visite de Monik.

Posté par dandylan à 07:32 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,

10 avril 2017

La poétique des sciences au Fresnoy ou les paysages fascinants d'Hachim Berrada

Je ferais des kilomètres pur voir les visions poétiques d'Hachim Berrada et donc après Roubaix, il n'y avait qu'une station de métro (station Alsace) pour aller au Fresnoy , le Studio National des Arts Contemporains.

Avec le bel Escalier Bleu du restau homonyme.

L'exposition collective s'intitulait La Poetique des Sciences mais elle collait parfaitement à l'art visuel d'Hachim Berrada. Malgré l'atmosphère sombre et mystérieuse de l'expo, je n'ai honteusement pas prêté grande attention aux autres exposants. Je venais pour Berrada, un point, c'est tout.

Contrairement à ce que l'on pourrait croire, la série vidéo des "Fleurs" étaient totalement "inorganiques" et composées de particules de fer. Avec des citations de Schopenhauer !

Revu Céleste (vu je ne sais plus où).

Mais c'est surtout les "Paysages chimiques" nommés Présage que je venais voir.
Ces tableaux vivants et mystérieux, réels et imaginaires (et donc très complexes).

Dans la rotonde centrale, un grand panoramique Présage envoutant de 8mn. On peut juste regretter qu'il n'y ait pas eu d'installations comme au MacVal où l'on voyait en direct le principe de Berrada, une caméra dans une vitrine des plus banales et plus loin la projection quasi irréelle d'un paysage imaginaire et pourtant visible à l'oeil nu.

Entrée : 4€ (gratuit le dimanche). Jusqu'au 7 Mai 2017.

Posté par dandylan à 17:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

09 avril 2017

Street Generation(s) à La Condition Publique de Roubaix

La Condtion Publique, c'est un peu le 104 du Nord en un peu moins classe mais en plus populaire. En tout cas, le même enthousiasme. Un lieu anti-stress. On y trouve un repair café, un manège fait main (mû à la force de l'être humain), de la musique etc. Dans un quartier plutôt déshérité et très cosmopolite (euphémisme pour dire qu'il y a beaucoup de femmes voilées).

Mais je venais surtout là pour l'expo Street Generation(s). Alors là, expo haut de gamme, très haut de gamme, disons-le. Certains diront, ce sont toujours les mêmes : JonOne, C215, Shepard Fairey, Jef Aerosol, Miss Tic etc. Sauf que, à la Condtition, ils y sont tous y compris Banksy. En compagnie des précurseurs genre Villeglé et Keith Haring. Et bien d'autres street artistes aussi talentueux ! Une expositon digne du Grand Palais ! Autant vous dire que je vous la conseille fortement. Ya des OuiGo de Charles de Gaulle à 10€ et ensuite ya le métro...
J'avais repéré ça dans un article de Télérama qui passait sur les réseaux sociaux.

Un bon paquet de Space Invader pour les amateurs.

Entrée : 5€. Jusqu'au 18 Juin 2017.

Et puis ensuite, ya la terrasse avec le mur fantastique de Jef Aerosol !! Accès libre.
Eh oui, il fait soleil dans le Nord !

On en trouve aussi tout autour du bâtiment.

Wouaw ! Ça vous donne pas envie ?... Filez à Roubaix, c'est un ordre !

Posté par dandylan à 12:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,