Disait la vieille dame à son mari. Décidément, certains promeneurs des Jardins du Palais Royal n'aiment pas l'art contemporain...

- Ça dénature le jardin, répondait le monsieur.
- On croirait que ce sont des ventilateurs. Au lieu de faire des conneries comme ça, ils feraient mieux de s'occuper des érémistes.

Je dois dire qu'au départ, j'étais pas loin de penser la même chose des sculptures de Gottfried Honegger. Mais avec mon oeil dans le viseur du Coolpix 8800, les "ventilateurs" (sic) prenaient une autre allure. Tout s'ordonnait avec les verticales des bâtiments alentour. Et les couleurs vives (celles de la ville de Cannes où Honeggger séjournait alors, m'a soufflé Pariscope) tranchaient avec la verdure environnante.


Et finalement, ces "conneries" (re-sic) m'ont plutôt plu.
Certes, on pourra s'interroger sur cette manie de déposer n'importe quelle oeuvre contemporaine n'importe où (on trouve par exemple un Anthony Caro dans la cour de l'Hôtel Biron et c'est jeté là comme un os à ronger pour les pauvres affamés culturels que nous sommes). On me rétorquera : oui mais la Pyramide de Ieoh Ming Pei...
Tant que ce ne sont pas des vaches...