L'autre jour que je trainais du coté du Louvre, je suis tombé, rue de Rivoli sur une expo de Valadié (un peintre dont j'avais découvert les nombreuses lithos dans des galeries il y a très longtemps à l'époque où je découvrais la peinture). Je pourrais en faire l'éloge et la critique. Le coté faiseur d'érotisme de pacotille pour la critique et le coté j'adore pour l'éloge (si tant est, que mon avis puisse servir d'éloge). En tout cas, ça repose de l'art contemporain qui frise souvent la laideur incommensurable. Valadié, c'est avec Rougié et Francine van Hove, des rêveurs de femmes. Ils n'ont rien inventé en peinture mais ils ont créé leur monde.
Je suis donc entré à l'ArtClub Gallery après avoir sonné. Un lieu un peu trop chicos pour moi m'enfin bon... On peut être une racaille de banlieue et aimer la peinture. La dame a daigné m'allumer la mezzanine.

Émerveillement.

Beauté.

Femme.

J'ai pas osé demander les prix me contentant de la brochure à 5€. De toute façon, il y a tout sur le site de la galerie. J'espère que si le peintre passe par ici, il sera tolérant envers les reproductions que je me suis permis de mettre. De même pour l'ArtClub. Oui, oui, j'ai bien lu qu'il fallait l'autorisation pour les diffuser mais bon, je trouve tout cela si agréable à regarder que je ne résiste pas à l'envie de partager ma joie...