Deux expos intéressantes au Château de Chamarande en ce moment. Malgré le temps maussade et humide, j'ai bravé les intempéries pour y aller mais la parc étant en travaux, il m'a fallu trouver l'entrée adéquate pour accéder au Château où l'accueil généralement sympathique n'a pas été très convivial ce coup-ci.
Dans le Château, les photographies mille fois vues de Philippe Ramette mais aussi quelques délires d'art contemporain comme cette Échelle (qui est une oeuvre d'art qu'on se le dise) :

Ou quelques attractions de fête foraine comme Fauteuil Seatcom, la chaise qui rit quand on s'asseoit dessus... (si on ose le faire car s'asseoir sur une oeuvre d'art n'est pas rentré dans les moeurs). Ou Miroir Déformé (ci-dessous) qui me permet de vous proposer  mon auto-portrait ! (rires)

Je venais surtout pour les toiles restaurées de Foujita installées dans l'Orangerie du Château. "Exposition exceptionnelle" disait l'affiche. Bon, 2 fois deux toiles de 3m carré, c'est pas beaucoup mais... si, si c'est vraiment exceptionnel !! Deux diptyques. D'abord Les Lutteurs I et II. Où l'on retrouve ici et là l'inévitable Kiki de Montparnasse.

Les dames apprécieront pour une fois tous ces corps d'hommes musculeux qui changent des femmes alanguies habituelles des musées !!

Le second diptyque Composition au Lion I et II est plus charnel.

Les personnages enlacés y sont très voluptueux :

Incontournable ! Mais il est conseillé d'y venir un jour de beau temps pour profiter du Parc. Jusqu'au 3 Février 2008. Attention ouvert du mercredi au dimanche de 12h à 17h. Entrée libre.
En parallèle, la Maison-Atelier Foujita de Villiers-Le-Bâcle présente aux mêmes horaires deux toiles inédites du peintre. Et n'oubliez pas les six toiles magnifiques de Foujita exposées en ce moment à la Maison de la Culture du Japon à Paris.