J'aime bien les expos à la Fondation Calouste Gulbenkian même si ce n'est pas des grandes expositions. Là, on avait le droit à deux expos pour le prix d'une (entrée libre). Au rez-de-chaussée, une salle avait été dégagée pour Caucase, Souvenirs de voyage de Pauliana Valente Pimentel et surtout Sandra Rocha dont j'ai beaucoup aimé les deux photos qui suivent aux couleurs désaturées dans leur banalité transcendée.

A l'étage, Artistes Poétes, Poétes Artistes, un agréable mélange de textes et de peintures. S'il y avait des tableaux intéressants, ce sont plutôt les poémes associés qui m'ont attiré !

Portrait de Fernando Pessoa (José de Almada Negreiros)


Apparition (Julio)

Pas retrouvé sur le Net, le très beau "En se souvenant de la plage" de Mario Dionisio.

La poésie est une machine à produire de l'enthousiasme (Joaquin Namorado)

Cette fragrance
   qui m'enivre
vient-elle de ton corps
   qui se dénude
ou de la lumière rosée
   qui se lève

Gonçalo Salvado

Entrée libre. Jusqu'au 30 Mars 2013.

Article connexe : Monik qui aime bien aussi ce lieu.