Quelle idée d'aller à Bagatelle hors saison, pensez-vous ironiquement ! Une roseraie sans roses, c'est comme une omelette sans oeufs, Laurel sans Hardy et moi sans mon appareil-photo. Ce n'est pas encore non plus la saison des nymphéas. L'Orangerie était fermé et l'espace d'exposition aussi. Certes, le parc était gratuit et il y avait plein de paons qui faisaient léon léon.

Et il y avait quand même quelques tulipes et autres fleurs de saison. Mais j'étais venu pour avoir de l'air et de l'art. Sur Pariscope, ils disaient qu'il y avait "des petites sociétés humaines" (sic). Oui mais pas d'affiche à l'entrée du parc. J'ai eu un doute à un moment, étais-je venu pour rien ?

Ah ! J'ai fini par voir des formes sur les pelouses. Pas de plan pour dénicher lesdites sociétés humaines. C'était aussi bien comme ça car c'était comme un jeu de piste. Trouvez les personnages comme dans Où est Charlie ?
Et je dois dire que ça m'a encore beaucoup beaucoup plu. Je voulais de l'air et de l'art, j'ai été servi et j'ai eu de quoi photographier même sans les roses de Bagatelle !! Des adorables sculptures étaient disséminées dans le parc, sans titre et sans explication. Sans plan, ai-je déjà dit mais les titres s'imposaient d'eux-mêmes ! Elles n'étaient pas aussi majestueuses ni imposantes que celles d'Henry Moore en 1992 pourtant, elles s'intégraient parfaitement au lieu !! Familiales, tranquilles, douces, elles distillaient un savoir-vivre impressionnant !

 

 

 

 

Bon au fait, il s'appelait comment l'artiste ?? Vu que, y avait pas une seule affiche, pas un visuel, rien ! L'artiste inconnu ? C'est le soir en feuilletant de nouveau Pariscope que j'ai lu ROBERT ARNOUX, illustre artiste inconnu, il est vrai.

Jusqu'au 2 Juin 2013 seulement.