En feuilletant Pariscope, je zyeute les lieux d'art du coté de chez moi. Rien dans la partie arts (expositions) mais dans celle arts (musée), je note à Evry au Musée Paul Delouvrier, une expo Vasarely !!?? Quel lien le peintre optique et plutôt marxiste avait-il avec la religion ?? Curieux comme un chat critique d'art, j'opte pour aller voir de quoi il en est.
Une histoire d'oeuvres d'art presque abracadabrantesque m'a alors été racontée par un prêtre charmant qui m'a tout expliqué de l'alpha à l'oméga. Et que d'abord qu'il faut savoir que Vasarely avait deux fils dont un artiste. Le coté Dieu le père et Vasarely le fils... Le fils Vasarely se surnommant Yvaral (pour Yves Aral annagramme de Vasarely) et faisant dans le portrait pixellisé. Dans la Crypte des Evêques (nouvel espace d'exposition du musée au sous-sol), on trouve deux oeuvres d'imposantes dimensions représentant Saint-Pierre (en bleu) et le Christ (en jaune) flottant dans un espace vasarelyen. Mais d'où sortent-elles ? J'oserais à peine dire du tombeau tellement elles viennent d'être ressuscitées. Reprenons le périple qui vaut autant le détour qye le toile de Van Gogh qui servait de porte à clapier et que l'on trouve au Musée Pouchkine.
Un promoteur avait fait appel à Vasarely afin de décorer une chapelle à Charenton pour un projet immobilier. Et voilà que le projet évolue et que les immenses toiles des Vasarely ne conviennent plus. Qu'en faire ? Le promoteur les donne à la mairie bien embarrassée qui les range d'abord dans une cave. (Voir l'article du Parisien). Puis les toiles voyagent jusqu'à Marseille ! Plutôt que de les laisser dans la cave, la mairie de Charenton les prête. Louable intention. Sauf que abriter des Vasarely, ça coûte un max. Et le curé de la Paroisse Saint-Michel de Marseille, il renvoie les oeuvres à Charenton. Certes, on pourrait les vendre. Mais la mairie n'y tient pas ! Et que voilà qu'elle trouve une soluce grace à je ne sais plus qui qui propose le Musée Paul Delouvrier. Bonne idée s'il en est. Et voilà nos toiles qui atterrissent pour 6 ans renouvelables à Evry ! (voir l'article de Narthex).
Deux oeuvres de Vasarely à part, qui auraient pu atterrir dans un grand musée mais qui trouvent ici dans la Crypte un endroit beaucoup plus adéquat à leur aspect religieux.
C'est 5€ l'entrée. Ça dure au moins 6 ans ! Et il y a plein d'autres choses à voir au Musée. Mon must du moment.

- Mais oh ! dis, pourquoi une expo pour les myopes ?
- Passque dans la crypte, il n'y pas assez de recul pour que les grands portraits pixellisés d'Yvaral se dévoilent. Seuls les myopes (chanceux pour une fois), en enlevant leurs lunettes, verront apparaître le Christ et Saint-Pierre !! Et c'est pas tous les jours que l'on voit apparaître le Christ... Surtout dans une Crypte aux Evêques.
C'est dans cette chapelle [cachée] que reposeront pour l'éternité les évêques d'Évry. Pour cela, vingt-quatre tombeaux y ont été aménagés à la verticale des marches du chœur. La tradition veut, en effet, que les anciens évêques soient ensevelis dans leur cathédrale.
http://bernard.lecomte.pagesperso-orange.fr/cathedrale-evry/textes/crypte.htm