Un peu coupable de dire que l'expo Bruxelles, une capitale impressionniste m'a déçu au premier abord. C'est vrai qu'après Joan Mitchell, Bonnard, la collection Clark ou Signac, elle aurait pu faire pâle figure. Mais elle était plus intéressante que mon premier reflexe hâtif. Ne pas comparer les expos entre elles et garder les bonnes choses car cette expo belge recélait quelques toiles magnifiques. Je critiquerai juste le sous-titre plutôt trompeur car je ne crois pas que Van Rysselberghe ou Ensor soient vraiment impressionnistes. C'est d'ailleurs la présence de Van Rysselberghe qui m'avait poussé à venir voir l'expo. Et c''est d'ailleurs lui qui faisait l'affiche avec un très beau portrait de Marguerite van Mons (Gand) qui, à lui seul valait le déplacement.

Les photos étaient interdites ce qui est dommage car j'aurais pu présenter de meilleures repros.

On commencera par un beau reportage de l'expo très bien fait :

C'est la fermeture du musée d'Ixelles qui avait donné l'idée de cette expo belge. Première salle, après l'Ensor de l'entrée, deux portraits de Van Rysselberghe dont celui de Verhaeren du Musée d'Orsay mais surtout deux belles affiches du même :

Puis une salle avec des petits tableaux d'un dénommé Lemmen .

Un beau Van Rysselbergne pointilliste du M'O (Entrée du port de Roscoff) :

Avec aussi deux grands tableaux du même Van Rysselberghe: Le thé au jardin (Bruxelles) et Mme van de Velde et ses enfants (Genève)

Une salle d'Art social (sic) avec un grand triptyque édifiant intitulé Les âges de l'ouvrier de Léon Frédéric du M'O ! Préféré la belle Lavandière de Van de Velde.

Une salle Emile Claus et la luminosité avec cette toile à deux effets, un premier plan classique et un second plan plus impressionniste :

Dans le petit couloir, retenu la Meule de Schloback.

Et LA toile du jour qui impressionnait tous les visiteurs. Ce très très beau Brouillard sur la Lys d'Emile Claus :

On retiendra aussi les Ensor pas très ensoriens dont ce Christ apaisant la tempête (Ixelles) dans la salle "A l'aube du XXème siècle".

Et une de mes toiles préférées du jour, ce Fleurs et papillons d'Ensor toujours (Bruxelles) qu'on aurait dit un Odilon Redon !!

Comme quoi, finalement, je recommanderai cette expo originale présentant des tableaux belges de peintres moins connus en France.
Entrée : 7€ (16€50 pour le billet combiné qui permet de passer directos au Jardin de Claude Monet).
Jusqu'au 2 Novembre 2014.