J'ai toujours dit que si je devais croire à quelque chose, c'était aux tableaux du père Kim. Si les vitraux de la cathédrale de Beauvais sont d'un bleu magnifique intense, je suis tombé en extase aussitôt en voyant les deux banderoles qui tombaient du haut du choeur. J'ai aussitôt reconnu l'oeuvre de Kim en Joong bien connu pour ses vitraux de la cathédrale d'Evry et que j'avais admiré avec ferveur au Musée du Vitrail de Chartres.

Mais voilà que je lis peu après qu'il y a une expo à partir du 1er juillet. Zut de flûte (depuis la naissance de mon petit neveu, je dois faire gaffe à mes jurons habituels genre P.. d'e... de s... !) ! Et j'étais à Beauvais fin juin. Mais miracle ! l'arrière-boutique était ouverte, une chapelle ? cachée au fond de la cathédrale et que voilà que j'y fais un saut pour voir.

Et QUE VOIS-JE ! Les tableaux du père Kim ! Wouaw !
 

J'entre alors dans ce que je découvrirai plus tard, Notre-Dame de la Basse-Oeuvre, petite église scotchée à la cathédrale !


Où j'ai pu regarder la lumière kimenjoongienne !

Entrée libre. Jusqu'au 31 Octobre 2015.