Je râle souvent contre les pubs ciblées de Facebook (et les autres...) mais c'est grace à l'une d'elles que j'ai appris que la Galerie Karsten Greve exposait des oeuvres récentes (2013-2015) de Pierre Soulages, un de mes peintres préférés depuis son expo au MAM en 96. L'exposition finissait hier samedi 2, j'étais juste dans les temps.
Pas mal de monde pour une exposition en galerie malgré le temps humide et désagréable.
Le peintre utilisait d'autres formes pour semble-t-il se renouveler tout en restant dans l'inévitable outrenoir.
Je n'avais que mon petit Lumix sur moi et je n'ai pas pu éviter les reflets intempestifs. Tant pis !
Noir, c'est noir, il y a encore un peu d'espoir...


Ma toile préférée du jour où se dessinait des reflets bleus d'une autre époque soulagienne.

Une autre aussi avec deux bandes blanches obscènes face au serein noir distillait des pointes bleues.

Entrée libre. Expo terminée.