Des fois, je tombe des nues. Un article intitulé et signé Mara Goyet "Diminu-tifs, Atmosph’hair, Créa’tifs : pourquoi ça énerve" m'a estomaqué. On sent bien que Mara bout :
 "L'enfance de lard".  Quelques rues plus loin, " Le Rally-Tournelle".  L'irritation monte. On dépasse l'"A priori thé" puis "Récep-tifs" , les naseaux en feu.  "Hair du temps" : c'est la goutte d'eau. L'exaspération est à son comble : une seule envie nous envahit,  plastiquer la devanture,  la balafrer de peinture, la ripolino-sulfater..
J'aime  les jeux de mots, les étincelles qu'ils produisent. Et pourtant, ceux que l'on trouve dans les  commerces (coiffeurs  en priori-thé) ne me charment jamais. Pis, je les ai en horreur, ils m’écœurent.
Des goûts et des couleurs... Alors que moi, j'adore ces jeux de mots incongrus !! Que je me promène nez au vent dans les villes que je visite pour en trouver !