J'avoue qu'avant d'arriver au Festival de la BD d'Angoulême, j'ignorais tout de Kazuo Kamimura. Un Festival où j'ai fait la queue, montré mon bracelet, fait fouiller mon sac, extirpé mes "objets métalliques" pour passer au scan au moins six fois dans la journée (pour 19€). C'est au Musée d'Angoulême que j'ai donc découvert "l'estampiste du manga". Beaucoup aimé le dessin du mangaka et ses doux personnages féminins suggestifs sans être vraiment érotiques.

Une de mes planches préférées du jour plutôt fleur bleue et petits coeurs rouges.

Juste un dessin très très olé olé dissimulé dans un coin.

Jusqu'au 12 Mars 2017. Entrée : 5€.