Métro Miromesnil, je sors... Rue de la Boétie !! Quel enchaînement (le 21 est occupé par des restaus rapides pour les curieux) !!
Je m'attendais à une queue d'une heure sous la pluie au Musée Jacquemart-André. Ben non, y avait personne ou presque de bon matin. Oups ! Encore 13€, je me ruine en visites d'expo. Les petites salles quasi vides d'où une visite excellente. Mais la collection Klopowitz, me direz-vous ? Alors là rien à dire si ce n'est que TOUT ÉTAIT BIEN ! La collectionneuse espagnole et son groupe Omega Capital ont un goût indiscutable...
Je venais pour les deux stars de l'expo, Modi et Van Dongen qui suffisent au bonheur de venir. Photos interdites malheureusement.

J'avais eu ma dose de Modigliani au LAM mais cette Rousse au pendentif était exceptionnelle ! De quoi justifier de venir la voir en vrai.

J'ai aussi une indigestion de Van Dongen sur Pinterest mais non, mais non, j'ai aussi adoré cette Femme au grand chapeau.

Bon ben, je pouvais repartir tranquille... Pas vraiment. Car dès la première salle, paf ! dans les yeux, un magnifique Zurbaran. C'est pas trop ma tasse de thé mais cette Vierge à l'enfant avec Saint-Jean-Baptiste était sublime.

Et que dire des trois Goya !!!! Très amusé par L'Attaque de la Diligence pourtant comment ne pas s'extasier devant ce Portrait de la comtesse de Haro ? Simple et fascinante.

Et des tableaux très suggestifs d'un dénommé Pietro Antonio Rotari dont cette Voluptueuse offerte à nos yeux éblouis ?

Une petite salle Van Gogh, Toulouse-Lautrec, Gauguin... et cette Femme à la robe bleue d'Egon Schiele.


La liseuse (Henri de Toulouse-Lautrec)

Un paradis de Gauguin très classique et très beau intitulé simplement Femmes au bord de la rivière.

La salle 5 avec Modi-Van Dongen au fond donc (pas trop aimé le De Staël par contre). Je zappe le très beau Demi-nu à la cruche de Picasso pour mettre l'accent sur le magnifique Buste de Julio Gonzalez, salle 6. Moins apprécié "l'abstraction internationale" salle 7 avec Rothko, Tapiès et De Kooning.

Salle 8, Bourgeois, Lucian Freud mais j'ai flashé sur les deux Barcelo que je n'aime pas trop d'habitude. Deux grands formats très très forts.
D'abord ce Kula Be Ba Kan classique et moderne à la fois :

Et ce Lac jaune incroyable :

Vous aurez compris que j'ai adoré la collection d'Alicia (merci, madame !).
A voir aussi d'urgence !
Jusqu'au 10 Juillet 2017.

La visite de Monik.