Pas trop de monde lundi au Musée du Luxembourg pour Pissarro. Les salles bien pleines quand même.
Pissarro donc. Des choses bien, très bien et d'autres moins. Mais rien que pour voir le tableau ci-dessous, vous pouvez débourser 12€ sans hésiter... Ce Bain de pieds (Chicago) même s'il est inspiré de Millet est sûrement un chef-d'oeuvre de la peinture en général. 

Donc des paysages, des paysages... Certes, l'exposition s'intitule "Pissarro à Éragny : La nature retrouvée", cqfd.
Un grand bol d'air frais de la campagne en voyant tout ça !!

Effet de neige à Eragny, la route de Goisors (Coll. part.)


L'abreuvoir d'Eragny (Coll. part.)

Mais pas que. Ce brave Pissarro était aussi anarchiste ! Et ses Turpitudes sociales donnaient le ton de l'homme.

Toutes les visiteuses s"extasiaient devant ses charmantes aquarelles.

Eragny (Munich).

Et certaines toiles étaient magnifiques :

Vue de Bazincourt, gelée blanche (Coll. part.)

Photos autorisées. Merci le Musée du Luxembourg !

Pommiers à Eragny, automne (Wuppertal)

Mais si l'on voulait vraiment apprécier l'oeuvre de Pissarro, il fallait littéralement ENTRER DEDANS. Alors là !

Paysage avec maison et mur de clôture, givre et brume, Eragny (Coll. part.)

Et si je zappe tous les tableaux de paysan(ne)s qui ne m'ont pas emballé du tout, j'ai paradoxalement beaucoup apprécié les études préparatoires :

Etude d'une scène avec des moissonneurs travaillant dans un champ I et II (Oxford)

Et j'ai remarqué que souvent les personnages comme chez Sempé apparaissaient tout petits dans la nature. On les distinguait à peine pourtant ils étaient aussi importants que le reste et en zoomant dessus, on découvre une autre façon de voir Pissarro. Adoré ce petit jeu. Confirmant qu'il faut rentrer dans les tableaux pissariens pour les apprécier.

Bon, quand même, Le Bain de pieds !! Quel pied !!

Jusqu'au 9 Juillet 2017. Si vous voulez aller à la campagne en plein Paris... Sentir l'odeur des blés, de la bouse de vache et des paysannes en sueur...

La visite de Monik.