Me voilà parti en train samedi pour pas trop cher à Tours (aller par Austerlitz et retour par Massy) où les marques au sol du nouveau tramway sont signées... Buren et où l'on trouve deux attrape-soleil du même au bout du Pont Wilson.

Mais qu'allais-je faire à Tours ? Ben voir le nouveau CCC OD (sic) pardi ! Rien à voir avec le Complément d'Objet Direct (oui, je sais, c'est fastoche) ; juste le nouveau Centre de Création Contemporaine Olivier Debré, nouvel écrin moderne de l'ancien CCC de Tours et baptisé Olivier Debré pour la donation récente du peintre.

Entrée 6€. Ça sentait encore le neuf (ça vient d'ouvrir le 11 Mars). Trois espaces d'expositions. Au rez-de-chaussée, la galerie noire (la black box pour les branchés) avec une expo d'art contemporain norvégien quelque peu abrupte malgré les explications de la médiatrice.

Jusqu'au 17 Septembre 2017.

Par contre, à l'étage, le RAVISSEMENT pur avec des toiles d'Olivier Debré, grand voyageur apparemment. Un choix de toiles de Norvège. Le gars à l'entrée m'avait signalé que les photos étaient autorisées mais pas diffusables (sic). Certes mais je ne suis pas journaliste moi. Et la médiatrice m'a concédé les plans d'ensemble. Avec ça...
Ne soyons pas relou et montrons l'espace de la Galerie blanche (White Box pour les branchés). En tout cas, j'ai adoré ces toiles non vues d'un travail de Debré peu connu pour ma part. Loin de sa Loire habituelle.

Rien qu'un détail peut vous donner envie d'y aller :

Extrait de sunndaalsfjorden bleu le matin (Fonds Debré)

Pas trop de monde mais le lieu semble couru quand même (j'ai vu des affiches à Paris).

Des coursives un peu serrées pour le recul.

Après-midi d'automne à laerdal (Galerie Dreyfus)

Ma toile préférée du jour (à gauche).

Blanc gris coulé des hautes montagnes laerdal (Coll. part.)

Et un grand format monumental couleurs de Loire dans la grande salle :

Gris bleu, taches bleues de Loire (Luxembourg)


Extrait de oppdal (galleri ismene)

Troisième espace d'exposition : la Nef avec une installation simplissime mais vertigineuse de Per Barclay. Une "chambre d'huile" conçue pour photographier l'installation aux reflets lisses et  incroyables ! MAGNIFIQUE !


Jusqu'au 3 Septembre 2017.