Le Havre fête ses 500 ans de mai en octobre. Il y a de nombreux parcours dans la ville pour découvrir des oeuvres in situ. Je n'ai pas tout vu car je venais plutôt pour "aller à la plage" mais en parcourant la ville et le port, j'ai vu les principales installations. Il y a des installations nocturnes que je n'ai malheureusement pas vues non plus. De toutes les façons, il y a mille choses à découvrir et il faudrait y passer du temps !
Sur la plage, une des installations du couple Sabina Lang et Daniel Baumann qui offre diverses variations selon l'endroit dont on est placé et selon la lumière.

Différentes fresques ici et là.

L'étonnant Catène de containers de Vincent Ganivet est visible de nombreux points de vue :

Et qui retrouve-t-on à l'église Saint-Joseph, de nouveau Chiharu Shiota omniprésente avec cette fois, une Accumulation of power époustouflante (mais qui gâche un peu la profondeur vertigineuse de la tour).

Je me disais que cette chose au dessus de la gare n'était pas normale ! (rires)

En fait, c'était un rétroviseur de Julien Berthier...

Une oeuvre pérenne quand même devant le Volcan d'Oscar Niemeyer, signée Stéphane Thidet (qui avait investi le Collège des Bernardins, il y a quelques temps) avec deux jets d'eau qui s'affrontent avec violence.

The last but not least, les Couleurs de la plage de Karel Martens, annoncées comme éphémère alors qu'elles semblent avoir été là depuis 500 ans pour la déco. Ce serait dommage qu'elles disparaissent en octobre.

Du 27 Mai au 8 Octobre 2017. Tout le programme ici.