J'ai une amie qui est partie visiter New York sauf que le MoMA est en travaux (sourire ironique) et fait voyager ses collections (il y a beaucoup de Derain du MoMA à Beaubourg pour l'expo du peintre) mais il y a aussi l'expo de la Fondation Vuitton. Une petite merveille du moins pour l'art moderne ! J'ai moins apprécié les artistes américains et la partie numérique. Une salle est consacrée aux photos de Cindy Sherman que je n'apprécie que modérément aussi. Sinon le pied ! Un choix raisonné (avec des zaps impardonnables de ma part comme le Rothko notamment, Matisse, le mur de Lewitt etc.).
Allez commençons par Hopper et sa Maison près de la voie ferrée hitchcockienne et mythique.
La folie des smartphones dans les musée (bon, je sais, je ne vaux pas mieux avec mon APN...)

Un très beau Picasso, Le meneur de cheval (quel titre à la con !).

Un Signac très original intitulé en toute sobriété : Opus 217. Sur l'émail d'un fond mythique de mesures et d'angles, de tons et de teintes, portrait de M. Félix Fénéon (sic).

Et surtout LE Klimt dit L'Espoir II, ma toile préférée du jour (mais pas l'oeuvre !...)

Un subtil Touches de pinceau coupées en quarante-neuf carrés disposés au hasard d'Ellsworth Kelly.

Et une Map tout aussi colorée de Jasper Johns.

L'inévitable Lichstenstein avec sa Fille qui se noie assez tragique.

Ou le lumineux (et clignotant) Bruce Nauman Humain/Besoin/Désir.

Pas trop convaincu pour une fois par ma Yayoi préférée et son Accumulation n°1 de bites.

Beaucoup aimé la photo de Jeff Wall : After "Invisible Man" by Ralph Ellison, The Prologue.

Une distribution de bonbons (véridique) de Felix Gonzales-Torresz. Untitled (USA Today).

Un mur d'Emoji (détail) de Shigetaka Kurita et NTT Docomo Inc.

Mais l'oeuvre la plus extraordinaire située galerie 10 en fin de parcours était une oeuvre sonore impossible à photographier (même filmée, ça ne pouvait rendre).  The Forty-Part Motet de Janet Cardiff était composé de 40 HP pour chacune des 40 voix d'une composition de Thomas Tallis. Une invitation à écouter chacun des choristes au fil de la déambulation ! Magique et envoutant ! J'ai adoré.

Entrée 16€. Jusqu'au 5 Mars 2018.
On regrettera qu'ils aient enlevé les panneaux de Buren.