Il y a une série d'artistes qui me feraient courir aux quatre coins de l'Hexagone. Charles Sandison ou Claude Lévêque par exemple. Hicham Berrada en fait partie. Rappelez-vous, j'avais été jusqu'à Tourcoing en avril dernier. Là, c'était un peu moins loin à Saint-Ouen L'Aumône dans l'abbaye de Maubuisson reconvertie en centre d'art contemporain.

Je ne sais plus trop où j'ai découvert l'artiste d'origine marocaine. Me souviens des installations à la Fondation EDF, au MacVal, au 104 etc... Qu'a-t-il de si attirant ? Son coté mi-scientifique mi-artistique (le site de Cergyrama parle d'"artiste laborantin" !), une alchimie contemplative créant des petits mondes chimiques et poétiques.
En arrivant à l'abbaye, j'avais un peu peur que ce soit des oeuvres déjà présentées mais non, il y avait trois créations !
Difficile de rendre en photo une vision des installations d'Hicham Berrida. Dans la vidéo du making off, l'artiste dit que le visiteur doit être comme un "planeur" (sic) et que ses oeuvres sont des invitations à la méditation. Il y est question du Temps et en contemplant les installations, on ressent les infimes variations du temps qui passe.
Première installation assez space, Le Jardin Inaltérable où il faut entrer en charlotte, lunettes, masque et protège-pieds (rires). On est censé entrer dans un paradis aseptisé. Manque quand même les anges et les houris. Surprenant !

La seconde est plus classique d'Hicham Berrida : un grand aquarium Masse et martyr (sic) où des sculptures en bronze vont s'éroder plus vite que dans les 74 803 jours qu'il faudrait en vrai. Elles vont se dégrader le temps de l'expo (six mois) au lieu de 205 ans ! D'où le titre énigmatique de l'exposition.

Moins convaincu par Méditation x 240. L'idée était pourtant très bonne avec ses 7 écrans diffusant un timelapse de la grande salle de l'abbaye. Peut-être n'ai-je pas pris le temps de saisir le temps de les regarder !

Dans l'anti-chambre, la vidéo du making-off. On sent bien que Berrada est habité par son oeuvre !

Enfin dans la salle des latrines (eh oui !), un Présage habituel de 12 mn. Toujours aussi magique. Je regrette à chaque fois que ce ne soit pas une installation en direct avec le dispositif présent comme au MacVal. La doc parle de "théâtre chimique", j'aime bien l'expression !

Entrée libre. Jusqu'au 22 Avril 2018.