En arrivant à Besançon, il y a deux ans, j'avais été quelque peu frustré en découvrant que le Musée des Beaux-Arts était en travaux. Certes, j'avais vu plus tard une petite partie de la collection à Dole mais il y avait des toiles notamment celles de Bonnard qui n'y étaient pas. J'ai patienté et voilà que le 16 novembre, le musée a rouvert. Je suis donc retourné dans la ville bisontine.
En début d'après-midi, il n'y avait pas encore foule mais peu à peu, la file d'attente a débordé sur la place de la Révolution. Et c'était justifié car le Musée des Beaux-Arts et d'Archéologie est vraiment chouette. Un parcours parfois biscornu (mais bien fléché) qui invite à la balade artistique. Quelques oeuvres d'art contemporain était disséminées dans le musée (notamment un néon de  Morellet).
Un grand must si vous passez dans l'Est.
Comme d'habitude, je propose 10 oeuvres qui m'ont marqué mais il y a plein plein d'autres choses (comme les Jordaens, les Courbet, les Cannibales de Goya et la salle égyptienne). Et deux expositions.


Le triomphe de Neptune.


La Nymphe à la source (Lucas Cranach)


La Sybille de Cumes (Giuseppe Maria Crespi

Retrouvé la magnifique Jeune fille dans une vasque

Jeune fille dans une vasque (Paul Delaroche)


Esquisse pour la seconde Tenture chinoise (François Boucher)


Mascarade des quatre parties du monde (Jean Barbault)


L'Éternel printemps (Rodin)


Vallotton / Bonnard / Matisse


Venise, la voile jaune (Signac)


Le moulin (attribué à Constable)

Entrée : 8€.

J'avais déjà fait 10 oeuvres subjectives virtuelles sur le musée.