Le Musée Jean-Jacques Henner présente une expo intitulée "Roux de Jean-Jacques Henner à Sonia Ryckel". Une bonne opération marketing pour valoriser ce charmant petit musée. L'occasion pour moi d'y refaire un tour voir les jolies rousses henneriennes.
Ah ! Je voulais sortir mon porte-monnaie mais hier, c'était gratuit (premier dimanche du mois).

Il y avait même un concert dans le jardin d'hiver. Agréable mais génant pour voir les citations sur les murs.

La sublime Hérodiade (ci-dessous) et la non moins extraordinaire Liseuse dans la salle avoisinante avec un Renoir du Petit Palais.
Mis une repro car il y avait des reflets dans le cadre.

Retrouvé avec plaisir les toiles d'Henner ; paysages, portraits, copies d'Italie etc.

Mais bien sûr, ce sont les rousses qui valaient le coup d'oeil comme dans cet extrait des Naïades.

Des rousses, des rousses et des rousses à l'infini. Même le Christ était devenu roux.

Mais pas que Henner. Une salle d'affiches et de figurines d'héros de BD ou de livres bien entendu roux.

Et la présence des créations de Sonia Rykiel.

Il y avait pas mal de monde mais c'est surtout que l'espace était petit pour une fréquentation record, je pense.
Cela ne m'a pas empêché de savourer quelques oeuvres connues ou pas.

La solitude.

Dans la salle graphique, retenu ce dessin bleu.

Entrée 6€. Jusqu'au 20 Mai 2019.
Une bonne occasion, ai-je dit de découvrir ou redécouvrir ce musée.