Après le scandale du baiser sur l'oeuvre immaculée de Cy Twombly et celui du vitrail de Chagall saccagé à la cathédrale de Metz, Sherlock Holmes a été convoqué par le CG d'Ile de France pour résoudre l'affaire de la profanation du post it de Newcombe, vandalisé par un couple de Bonnie and Clyde au cours du mois de juillet. L'oeuvre a été restaurée depuis, les ignobles individus y avaient inscrit le mystérieux message "and your sister".

L'entrée du château de Chamarande était peu gardée mais il faut dire que le nombre de visiteurs était minime... Le jeune homme qui a couru accueillir Sherlock lui a dit que "le temps de visite ne dépendait que de lui". Et qu'il allait pénétrer dans un univers à la Lewis Caroll où il faudrait traverser des miroirs. 

Sherlock a fouillé soigneusement les lieux mais pas de traces. Un peu de salive séchée ici et là mais rien ne laissant supposer qu'elle appartiendrait à un des vandales.

Sherlock a interrogé deux ânes, ceux-ci n'avaient rien vu rien entendu.

Sherlock pensait trouver le seul indice relevé par la police lors de l'enquête judiciaire. Pas de chance pour lui : le coeur gravé au feutre rouge par le couple de Bonnie and Clyde avait été effacé par la pluie.

L'homme et la femme qui passaient main dans la main n'avaient rien vu rien entendu non plus.

Sherlock est donc rentré bredouille de Chamarande et le mystère reste entier. D'autant plus qu'il existe sur Internet, une autre version de l'oeuvre de Newcombe :

Or il semblerait bien que ce n'est pas tout à fait la même écriture !? L'oeuvre exposée à Chamarande serait-elle un faux ? Une copie ? Sherlock s'est alors écrié : Putain ! Qu'est-ce que c'est con, l'art contemporain !