Le rendez-vous annuel à Versailles avec l'art dit contemporain. Cette année, Lee Ufan que je ne connais pas trop. J'y suis allé hier lundi car le week-end, c'est payant et très cher. Petit truc et astuce : j'ai photographié le plan en arrivant et ça m'a bien servi pour trouver les oeuvres disséminées ici et là. Sauf que la 9 n'était pas accessible car le Bosquet d'Apollon était fermé et la 10 (le Mur de coton) était à l'intérieur du château fermé. 8 sculptures donc sur 10. Comme l'an passé avec Penone, c'était surtout la grande installation (l'Ombre des Etoiles) dans ce que j'appelle la prairie (le Bosquet de l'Etoile) qui valait le coup :

Le reste était assez contemplatif et sud-coréen certes mais pas trop spectaculaire. On retiendra toutefois l'arc-de-cercle devant le château (l'Arc de Versailles).


Le bâton du géant.


Dialogue X.

Le reste : bôf ! Mais j'en ai parfois fait des photos pas mal.

Lames de vent (extrait).


Dialogue Z.


Earth of the bridge.

Et il y a du jardin japonais (ou sud-coréen) là-dedans propre à nous faire méditer. Il est manifeste que l'artiste a joué avec les perspectives et les vues du parc. 10 oeuvres inédites faites pour être placées là.

Se méfier des photos du site du château faites en hauteur car on ne voit malheureusement pas les oeuvres de si haut.
Jusqu'au 2 Novembre 2014. Entrée libre ou payante (se renseigner).

Article connexe : DiViphot.