Van Dongen est à l'honneur ces temps-ci avec une salle qui lui est consacrée au Petit Palais pour l'expo Les Hollandais à Paris et une expo au Musée Montmartre. Le mauvais point pour les deux, c'est que les photos sont interdites. Bon, ben, il m'a fallu farfouiller sur le Net...

PETIT PALAIS.
On y trouve quelques toiles dont cet extraordinaire tableau découpé inexplicablement en 6 morceaux reconstitués dans la salle. Le visuel pour la presse propose celui en bas à droite (A la galette) ce qui n'a aucun sens en fait.

J'ai essayé de reconstituer le tableau original. Ça vaut ce que ça vaut mais je trouve ça intéressant

On trouve aussi la très érotique Danseuse indienne (coll. part.). On notera que les deux expos ne mettent pas l'accent sur cet aspect érotique de l'oeuvre de Van Dongen et montre d'autres cotés de la peinture de celui-ci.

MUSÉE DE MONTMARTRE.
Comme disais-je, cette expo montre plusieurs aspects de l'oeuvre du peintre hollandais. Ce dans le cadre du Bateau-Lavoir à Paris. D'où des toiles plus intimistes ou familiales. Beaucoup aimé en début d'expo ce tableau qui n'est pas de Van Dongen mais d'Otto van Rees Adya dans le Bateau-Lavoir.

Le premier étage était assez conventionnel. Mais certains tableaux sortaient du lot comme Chinagrani (danseuse).

Et la dernière salle au fond exposait trois sublimes tableaux dont le très connu portrait de Fernande Olivier (qui, cela m'a surpris, provient d'une collection particulière).

Puis au second étage, des choses plus vandongiennes. comme ces Lutteuses de Tabarin (Monaco)

Ou au fond d'un petit couloir sombre en impasse Deux yeux (Bois-Le-Duc)

Puis un couloir d'illustrations avec la célèbre affiche de BB.

Mais surtout les magnifiques lithographies d'Au beau temps de la Butte, illustré par Kees van Dongen, Paris, Nouvelle Librairie de France, collection Gérard Jouhet. Je me suis permis de redresser l'image de Montmartre-addict.com (qui présente des visuels de l'expo).


Kees van Dongen, Van Dongen, Fernande, Picasso, Apollinaire et Max Jacob réunis aux Enfants de la Butte rue des Trois-Frères, 1949.

Dans la dernière salle, de belles toiles aussi comme Fernande allongée (Coll. part.).

Un portrait cliqué à Grenoble.

Portrait de Madame de Plagny.

Et la toile plus mondaine cliquée à Caen :

Portrait de Madame Marie-Thérèse Raulet.
Entrée 12€. Jusqu'au 26 Août 2018.