Les expos parisiennes sont un peu en veilleuse pendant les vacances sauf celles où il y a trop de monde. Et si je me contentais d'un endroit tranquille pour finir de lire le beau bouquin initiatique de la superbe Hélène Grimaud ? Et quoi de plus serein que le parc de Sceaux avec sa longue perspective vers l'infini.
Je ne m'attendais pas à y rencontrer un des loups d'Hélène !

Il y avait une espèce d'expo-photos appelée Seinographie. 92 en force !

C'est la mode, ces grandes reproductions de photographes célèbres dans les lieux de promenade. Ça doit pas coûter trop cher et c'est sympathique comme un Doisneau sur une branche.

Ça donne une autre atmosphère au Parc.

On prend son temps pour regarder.

Et ça donne matière à penser.

Les puristes diront que ce n'est pas de la vraie photo.
Que c'est un peu comme regarder un film à la télé.
Ne boudons pas notre plaisir de regarder la reproduction d'une bonne photo.