Tiens, y avait un nouveau truc à l'Espace 315 de Beaubourg. Ah ! Que j'y vais bêtement sans savoir de quoi il s'agit. Ah ! Que ça s'appelle The Clock. Je m'attends à une expo obscure et abscons et je tombe sur une salle effectivement obscure de cinoche avec une tonne de canapés bien rembourrés et très agréables. Mais quoi-t-est-ce qu'il diffuse donc ? Je reste debout un instant.  Ça rassemble à un montage de séquences de films. Ouais, bôf ! me dis-je. Ah ! Que les horloges, les réveils et les montres sont omniprésentes dans lesdites séquences. Je remarque alors qu'elles sont toutes à 15h55 environ. Ah ! Que c'est rigolo, ça ! C'est pas si inintéressant comme concept. Je m'installe dans un canapé confortablement. Ah ! Que oui, les séquences sonnent 16h maintenant. C'est donc un film où le gars (dont j'ignore encore le nom) a récupéré toutes les séquences de montres, de réveils ou d'horloges dans les archives cinématographiques du monde entier (il y a des films français avec Jean Lefebvre, du Truffaut et des movies américains entre autres). Ventrediou ! Quel boulot titanesque ! Je regarde l'heure sur mon APN (oui, je sais, c'est space de regarder l'heure sur son appareil-photo mais j'ai ni montre ni smartphone) : 16h05... comme à l'écran. Oh ! Putain de putain ! m'exclamais-je silencieusement pour ne pas effaroucher ma voisine de canapé, le film EST A L'HEURE !!!!
Je suis resté scotché ainsi une demi-heure. GEANT ! Mais j'ai pas tout regardé car le film de Christian Marclay dure... 24h chrono (rien à voir avec Jack Bauer).

clock

The Clock est un mécanisme réglé avec la précision d'un horloger et qui nous indique l'heure en temps réel, minute par minute, pendant vingt-quatre heures. Pour composer cette œuvre, Christian Marclay a orchestré des milliers d'extraits, puisés dans toute l'histoire du cinéma. Des comédies en noir et blanc aux séries B, des films d'avant-garde aux films à suspens, tous rendent visible le temps qui passe à travers une myriade de plans d'horloges, de réveils, d'alarmes, de montres, d'actions ou de dialogues illustrant cet implacable écoulement.
Site de Beaubourg

The Clock est un montage vidéo de 24 h, constitué de milliers de séquences cinématographiques ou télévisées liées au temps. Il s'agit dans les faits d'une horloge : toutes les scènes contiennent une indication de l'heure (par exemple, une montre, une alarme ou un dialogue) et sont synchronisées avec l'heure de la projection. En d'autres termes, lorsqu'une horloge indique 15:32 dans le film, il est également 15:32 à la montre du spectateur.
Wikipédia

Le film a été diffusé dans les grands musées américains et canadiens. Ah ! Tiens, il est déjà venu au Centre Pompidou en 2011 ! Je rajoute moi-même les dates actuelles sur le site de Wikipédia (n'oubliez jamais que Wikipédia est un site collaboratif). Et vous invite expressément à aller en voir une partie séance tenante. Jusqu'au 2 Juillet 2014. De 11h à 21h. Donc les séquences de 21h à 11h ne seront pas visibles (sourire)

Extrait d'une interview sur la Presse canadienne :

A-t-il été difficile de trouver ces milliers d'extraits de films pour construire The Clock?
Je me suis occupé du montage et mes assistants ont fait la recherche. Regarder des films toute la journée est un boulot assez agréable! J'avais en moyenne six assistants.Ils devaient chercher des images dans des westerns américains, des films japonais, français, des films de Bollywood, etc. Il fallait avoir le plus de diversité possible dans le genre et dans les langues puisque la bande-son est la trame sonore originale.

A-t-il été fastidieux de faire en sorte que l'heure dans le film soit la même que celle de la montre du spectateur?
C'est trois ans de montage tous les jours! Ç'a été très fastidieux. Mais j'espère que quand on regarde The Clock, on ne pense pas tellement à cet aspect et qu'on se laisse prendre par l'action.