Et si je vais au LAAC, je vais aussi au FRAC Nord.

Ne serait-ce que pour la vue ! Ah ! Tiens, le FRAC est devenu payant (3€,2 pour les vieux de plus de 60 ans).
M'enfin les expos d'art contemporain y sont plutôt abruptes et absconses. Et même farceuses, Maurizio Catelan dissimulant les toilettes derrière une porte d'armoire métallique... Sacré Maurizio ! Il m'a fait descendre quatre étages, ce con !

Mais au rez-de-chaussée, un hommage à un photographe du cru récemment disparu très intéressant. A l'instar de l'instant décisif de Cartier-Bresson, Michel Vanden Eeckhoudt (tu parles d'un nom !) faisait plutôt dans les instants bizarres. Photos étranges s'il en est. Mais quand on est photographe, on finit par se demander comment il cliquait à ces instants-là justement.
Où l'on apprend qu'il a enseigné la photographie, cqfd.

Jusqu'au 30 Avril 2017.